Cliquez sur les photos pour les agrandir
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Cliquez
Cli
Cli
C
Page 2
TEMOIGNER AUJOURD’HUI
                            LE 15 AOUT, FETE DE L’ASSOMPTION Ou se sont déroulé les derniers moments de la vie terrestre de Marie? Page1 Quelles sont les différences entre Dormition, Assomption, Ascension?Page1 Histoire de la fête de l’Assomption Page 2 Qu’est-ce qu’un dogme? Page 2 Marie s’est elle endormie ou a t-elle connu la mort? Page 2 La fête de l’Assomption pour nous aujourd’hui. Page 3 OU SE SONT DEROULE LES DERNIERS MOMENTS DE LA VIE TERRESTRE DE MARIE ? Le   Nouveau   Testament   ne   donne   aucune   information   sur   les   dernières   années   de   la   vie   de   Marie.   Mais   des   textes apocryphes permettent  de mieux nous renseigner : Il existe deux traditions : d'après   l'une,    qui   repose   sur   l'un   des   plus   anciens   de   ces   textes   est   le   Transitus   Mariae   (littéralement   "passage   de Marie"),   un   traité   du   IIème   siècle   attribué   à   l'évêque   Méliton   de   Sardes   :l'ange   Gabriel   serait   apparu   une   seconde   fois   à Marie   pour   lui   annoncer   sa   mort   prochaine.   Marie   demanda   alors   aux   apôtres   de   la   rejoindre   à   Jérusalem   pour l’assister   dans   les   derniers   moments   de   sa   vie   terrestre..   Elle   meurt   paisiblement,   et   le   Seigneur   Jésus,   accompagné d’une   multitude   d’anges,   reçoit   dans   ses   mains   l’âme   de   sa   Mère.   Le   corps   de   Marie   alors   âgée   de   59   ans   aurait   été déposé   dans   un   tombeau   dans   le   jardin   de   Gethsémani.   puis   fut   élevé   au   Ciel   3   jours   plus   tard   laissant   le   tombeau vide. C’est l'Assomption … Jérusalem compte aujourd'hui deux monuments en rapport avec la mort de Marie :    l'abbaye   de   la   Dormition    bâtie   sur   le   mont   Sion   au   sud   du   rempart   actuel   et   à   proximité   du   Cénacle,   construite   à   la place   de   plusieurs   sanctuaires   successifs   pour   commémorer   le   lieu   traditionnel   où   la   Vierge   serait   décédée   et   l'église de   l'Assomption    sur   le   mont   des   Oliviers,   bâtie   autour   d'une   "tombe   de   la   Vierge"   qui   marque   le   lieu   traditionnel   de   sa sépulture.    D'après   l'autre   tradition   ,selon   un   manuscrit   syriaque   du   IX e    siècle ,   elle   serait   morte   à   Éphèse,   l'apôtre   Jean   l'aurait hébergée   selon   le   souhait      du   Christ   sur   la   Croix,   thèse   soutenue   par   le   récit   des   visions      d’   une   religieuse   allemande, Anne-Catherine Emmerich (1774-1824)... «   Cependant   on   avait   dit   plusieurs   fois   qu'elle   était   morte.   Le   bruit   de   sa   mort   et   de   sa   sépulture   à   Jérusalem   se répandit   alors   en   d'autres   lieus.   Mais,   quand   le   tombeau   fut   achevé,   elle   guérit   et   se   trouva   assez   forte   pour   revenir   à sa demeure d'Ephèse, où elle mourut réellement au bout d'un an et demi…………. Quand   la   sainte   Vierge   eut   prié   pour   faire   venir   les   apôtres   près   d'elle,   je   vis   la   convocation   leur   arriver   dans   diverses parties du monde… Le   visage   de   Marie   était   épanoui   et   souriant   comme   dans   sa   jeunesse.   Ses   yeux,   pleins   d'une   sainte   joie,   étaient tournés vers le ciel. Je vis alors un tableau merveilleusement touchant. … je   vis   à   travers   le   ciel   ouvert   l'intérieur   de   la   Jérusalem   céleste.   Il   en   descendit   comme   deux   nuées   éclatantes,   où   se montraient   d'innombrables   figures   d'anges,   et   entre   lesquelles   une   voie   lumineuse   se   dirigea   vers   la   sainte   Vierge.   Je vis,   à   partir   de   Marie,   comme   une   montagne   lumineuse   s'élever   jusque   dans   la   Jérusalem   céleste.   Elle   étendit   les   bras de   ce   côté   avec   un   désir   infini,   et   je   vis   son   corps   soulevé   en   l'air   et   planant   au-dessus   de   sa   couche,   de   manière   qu'on pouvait   voir   par-dessous.   Je   vis   son   âme,   comme   une   petite   figure   lumineuse   infiniment   pure,   sortir   de   son   corps,   les bras   étendus,   et   s'élever   sur   la   voie   lumineuse   qui   montait   jusqu'au   ciel.   Les   deux   choeurs   d'anges   qui   étaient   dans   les nuées   se   réunirent   au-dessous   de   son   âme   et   la   séparèrent   du   corps,   qui,   au   moment   de   cette   séparation,   retomba   sur la   couche,   les   bras   croisés   sur   la   poitrine.   Mon   regard,   suivant   l'âme   de   Marie,   la   vit   entrer   dans   la   Jérusalem   céleste, et arriver jusqu'au trône de la très sainte Trinité….. Quand   je   regardai   de   nouveau   sur   la   terre,   je   vis   le   corps   de   la   sainte   Vierge   resplendissant.   Il   reposait   sur   sa   couche, le   visage   rayonnant,   les   yeux   fermés,   les   bras   croisés   sur   la   poitrine…   Ils   déposèrent   le   saint   corps   à   terre,   et   quatre d'entre   eux   le   portèrent   dans   le   caveau   et   le   placèrent   dans   l'excavation   qui   devait   servir   de   couche   sépulcrale.   Tous les   assistants   y   entrèrent   un   à   un,   jetèrent   autour   des   aromates   et   des   fleurs,   et   s'agenouillèrent   en   pleurant   et   en priant….. je   vis   une   voie   lumineuse   qui   s'étendit   depuis   elle   jusqu'à   la   Jérusalem   céleste.   Je   vis   alors   l'âme   de   la   sainte   Vierge qui   suivait   la   figure   de   Jésus   descendre   dans   le   tombeau   à   travers   le   rocher,   et,   bientôt   après,   unie   à   son   corps transfiguré,   en   sortir   plus   distincte   et   plus   brillante,   et   s'élever   avec   le   Seigneur   et   le   choeur   des   esprits   bienheureux jusqu'à   la   Jérusalem   céleste.   Toute   cette   lumière   s'y   perdit,   et   je   ne   vis   plus   au   dessus   de   la   terre   que   la   voûte silencieuse du ciel étoilé…. Puis   ils   approchèrent   la   lumière   du   cercueil,   et   furent   saisis   d'un   profond   étonnement   lorsqu'ils   ne   virent   devant   eux que   les   linceuls   vides,   conservant   encore   la   forme   du   saint   corps.   …le   corps   glorifié   de   Marie   n'était   plus   sur   la   terre. ….Jean cria à l'entrée du caveau : " Venez et voyez, elle n'est plus ici ". » Le site de la maison de Marie sur le mont Bülbül-Dag, au sud d'Ephèse a été reconnu en 1967 par le pape Paul VI. QUELLES SONT LES DIFFERENCES ENTRE DORMITION , ASSOMPTION, ASCENSION La   Dormition    :    Le   mot   dormition   vient   du      grec   kimisis    désignant   la   mort   non   violente   des   saints   et   des   pieux   fidèles, Et   en   latin   dormitio,   signifie   «   sommeil   »   .Pour   les   catholiques,   Dormition   ne   désigne   que   la   mort   de   Marie,   pour   les orthodoxes cela signifie la mort de la Vierge Marie  et sa montée au ciel avec son corps. L’Assomption   :   provient   du   verbe   latin   assumere ,   qui   signifie   «   prendre   »,   «   enlever   »   «   faire   monter   ».   !   L'Assomption de   Marie   (ou   l'Assomption   de   la   Vierge)   est   une   doctrine   catholique   qui   enseigne      la   mort   de   Marie   comme   celle   de Jésus,   Puis   elle   a   été   comme   Jésus   ressuscitée,   puis   élevée   par   Dieu   au   Ciel,   avec   réunion   de   son   corps   et   de   son âme. Assomption et Ascension L’Ascension   concerne   Jésus,   monté   au   Ciel   par   sa   propre   puissance   tandis   que   Marie   comme   Hénoch,   Elie,   qui   sont des créatures, ont été élevés au Ciel par la puissance de Dieu.
ACCUEIL ACCUEIL Page 3 Page 3 SOMMAIRE SOMMAIRE