Cliquez sur les photos pour les agrandir
Cliquez sur les photos pour les agrandir
Cliquez
Cli
Cli
C
ACCUEIL ACCUEIL Page 1
               Pourquoi la souffrance ? page2      Pourquoi Dieu a -t-il permis la souffrance et la mort du Christ pour que nous ayons la Vie éternelle?                                                  Dieu   a   envoyé   son   Fils   unique,   vrai   Dieu   et   vrai   Homme,   pour   partager   avec l’homme   sa   nature,   et   les   conséquences   du   péché..   Toute   sa   vie   sur   terre   le   Christ   a   obéi   à Dieu   par   Amour,   jusqu’à   son   dernier   soupir   il   s’est   soumis   à   Sa   Volonté.   Ce   ne   sont   pas   la souffrance   et   la   mort   qui   nous   sauvent,   mais   le   don   total   de   toute   la   vie   du   Christ   par   amour pour   Dieu   et   les   hommes,   en   portant   leur   péché   ,   et   sa   Résurrection.   «   A   ceci   nous   avons connu   l’amour,   c’est   que   Celui-là   a   donné   sa   vie   pour   nous   »Jn3,   36         «   Lui   qui   a   porté   lui- même   nos   péchés   en   son   corps   sur   le   bois   ».      1   Pierre   2   :24   «   Celui   (Jésus)   qui   n'a   pas   connu le   péché,   il   (Dieu)   l'a   fait   devenir   péché   pour   nous,   afin   que   nous   devenions   en   lui   justice   de Dieu.   »      2   Corinthiens   5   :21,   pardonnant   à   ceux   là   mêmes   qui   l’ont   crucifié,   preuve   absolue   de ce   qu’il   a   lui-même   d’absolu   dans   son   amour…Absolu   victorieux   de   ce   qui   détruit…puisque par sa Résurrection, Il nous fait vainqueurs à notre tour de la mort.. Avec   sa   Résurrection,   Jésus   fait   de   notre   mort   non   pas   une   épreuve   définitive,   mais   un passage   vers   la   Vie   avec   Dieu   si   nous   avons   consenti   dans   notre   liberté   à   le   reconnaître   comme   notre Créateur et à l’aimer . Avec   le   triomphe   du   Christ   sur   la   mort,   nous   avons   la   promesse   de   notre   propre   résurrection   en   Christ.   C’est la Résurrection qui est le centre de notre foi.. Jean   écrit   ::   Je   suis   la   résurrection   ;   qui   croit   en   moi,   fût-il   mort,   vivra,   et   quiconque   vit   et   croit   en   moi   ne mourra   jamais    (Jn   11,   25-26).   Et   saint   Paul   dans   sa   lettre   aux   Corinthiens   :   S’il   n’y   a   pas   de   résurrection   des morts,   le   Christ   non   plus   n’est   pas   ressuscité.   Mais   si   le   Christ   n’est   pas   ressuscité,   alors   notre   prédication est vide, vide aussi notre foi  (1 Co 15,13). Comment vivre la souffrance dans la foi? La   souffrance   et   la   mort   marquent   notre   séparation   d’avec   Dieu.   nous   n’avons   pas   à   les   rechercher   !      Le Christ   a   toujours   montré   peine   et   compassion   envers   ceux   qui   subissaient   deuils,   handicaps,   maladies,      Il   n’a jamais   demandé   un   mal   pour   punir   les   pécheurs,   il   a   fui   les   lieux   qui   lui   étaient   hostiles.   Mais   sur   la   Croix   , acceptées   par   Amour   du   Père   et   des   Hommes   et   vaincues   par   Lui,   elles   deviennent   l’exemple   des   moyens suprêmes   pour   obtenir   notre   salut.   Jésus   ne   s’est   pas   résigné,   il   n’a   pas   subi   sa   Crucifixion.   Sur   la   Croix,   il transforme   la   condamnation   des   hommes   en   don   de   sa   vie,   uni   à   la   Volonté   du   Père   !   "   le   Fils   de   l'homme   est venu   chercher   et   sauver   ce   qui   était   perdu."   Luc   19:10   Il   donne   un   sens   à   ce   qui   nous   parait   injuste   et absurde.   Ainsi   Jésus   nous   montre   comment   vivre   nos   plus   douloureuses   épreuves,   en   reprenant   le   fil   de notre   histoire   avec   Dieu   à   nos   côtés.   C’est   ainsi   par   la   façon   dont   nous   vivrons   les   événements   que   nous ferons   de   nos   vies   des   tombeaux   ou   des   portes.   Il   nous   appartient   de   nous   enfermer   dans   le   passé,   dans   un présent,   qui   nous   rend   esclave   ,   nous   détruit   ou   de   nous   ouvrir   à   l’Espérance,   d’avancer   encore   plus   loin dans   l’amour   de   Dieu   et   de   notre   prochain,   en   dépassant   nos   peurs   et   nos   égoïsmes.   Si   nous   n’avons   pas   à rendre   grâce   à   Dieu   des   malheurs   qui   nous   assaillent   et   dont   Il   n’est   pas   l’auteur,   nous   pouvons   louer   Dieu toujours   présent   ,   en   lui   demandant   dans   la   confiance   que   notre   intelligence   limitée   en   accepte   le   mystère   et qu’un   Bien   puisse   jaillir   au   sein   même   de   ce   qui   nous   parait   le   plus   sombre,      en   participant   aux   sacrements afin   que   sa   Grâce   nous   renouvelle   et   nous   fortifie.   Nous   avons   à   Lui   faire   confiance,   et   comme   un   enfant   à mettre   notre   main   dans   Sa   main,   à   reposer   notre   tête   sur   Son   Cœur..   Ce   Cœur   qui   brûle   d’Amour   pour   nous et   à   nous   laisser   consoler..Que   nous   ne   cessions   de   prier,   de   demander   à      l’Esprit   Saint   de   nous   transformer en   profondeur,   de   prier   Marie   qu’elle   intercède   pour   nous   auprès   de   son   Fils..Marie   qui   est   demeurée   au   pied de   la   Croix,   Puissions   nous   offrir,   déposer   avec   sa   propre   douleur,   toutes   nos   souffrances   pour   qu’elles participent à cette immense espérance de la Vie nouvelle qui nous est promise, le Salut éternel.. «Frères,   Dieu   a   fait   de   nous   des   justes   par   la   foi   ;   nous   sommes   ainsi   en   paix   avec   Dieu   par   notre   Seigneur Jésus-Christ,   qui   nous   a   donné,   par   la   foi,   l'accès   au   monde   de   la   grâce   dans   lequel   nous   sommes   établis   ; et   notre   orgueil   à   nous,   c'est   d'espérer   avoir   part   à   la   gloire   de   Dieu.   Mais   ce   n'est   pas   tout   :   la   détresse   elle- même   fait   notre   orgueil,   puisque   la   détresse,   nous   le   savons,   produit   la   persévérance   ;   la   persévérance produit   la   valeur   éprouvée   ;   la   valeur   éprouvée   produit   l'espérance   ;   et   l'espérance   ne   trompe   pas,   puisque l'amour   de   Dieu   a   été   répandu   dans   nos   cœurs   par   l'Esprit   Saint   qui   nous   a   été   donné.   »   »   Saint   Paul Apôtre aux Romains (II 1-5)
LITURGIE DE LA PAROLE 22° D du T O le 03/09//17 Homélie: P. Gabriel  CLAUSE
TEMOIGNER AUJOURD’HUI
SOMMAIRE SOMMAIRE